Thérapie individuelle

Je propose un accompagnement en individuel, par des séances de psychothérapie hebdomadaires ou bimensuelles. Après deux ou trois séances initiales qui permettent de se rencontrer, de poser le cadre et d’identifier des problématiques de base, un engagement est demandé, afin de pouvoir avancer par la suite dans les profondeurs de la psyché sans que les inconforts inévitables rencontrés en chemin ne remettent en cause trop facilement le processus.

Les séances durent environ 50 minutes, en face à face. L’invitation est d’apprendre progressivement à se désidentifier du mental, très peu adapté à l’instant présent, et de se familiariser avec les émotions, apprendre à les reconnaitre, et de faire de la place au ressenti qui se trouve dans le corps. En apprenant à remettre l’éprouvé au centre de son être, on peut aborder les empreintes émotionnelles qui remontent du passé sous un jour nouveau, et apprendre à les intégrer.

A propos de la place du corps dans la psychothérapie

De nombreuses personnes vivant à notre époque cherchent activement un sens à leur existence. Pourtant pour beaucoup d’entre elles le corps dans lequel ils vivent leur existence reste une terre étrangère.

Dans l’accompagnement thérapeutique que je propose, je mets l’accent sur la réappropriation nécessaire de ce corps, temple dans lequel se déroule notre vie.

Je vous accompagne dans la découverte, la reconnaissance et la réconciliation avec celui-ci. Pour créer un lien durable avec lui et en faire un allié plutôt qu’un instrument au service du mental.

Car notre corps est profondément ancré dans l’instant présent, il n’y a pour lui ni passé ni futur et il est le siège d’une mémoire inaltérée. Il représente en cela le sésame tant recherché de notre âme et contraste avec notre mental toujours agité, toujours inquiet, toujours regrettant ou espérant. Le corps n’espère et ne regrette rien. Il est. Il peut ressentir douleur ou plaisir mais sans jamais les projeter au-delà de lui. Et son état naturel est la joie et le bien-être. C’est le ressenti de cette joie qui qui est le signe de notre reconnexion avec lui.

Il est aussi le siège des émotions qu’il est important d’apprendre à reconnaître pour en faire des alliées et non des adversaires. Elles se manifestent parfois au cours du travail thérapeutique et nous indiquent le chemin à suivre pour aller revisiter les parties de nous-mêmes que nous avons dû enfouir ou renier en un temps de notre vie où elles n’étaient pas les bienvenues. Ces refoulements qui nous ont permis de survivre alors peuvent devenir autant d’obstacles dans le présent pour nous exprimer et vivre notre vie dans toute son authenticité.

   Pour apprendre le langage du corps, le premier pas est de se mettre à l’écoute de ses sensations agréables ou désagréables, de ses souffrances physiques, apprendre à les toucher de manière plus subtile en leur accordant une attention plus profonde.  Nous pouvons pour ce faire apprendre à utiliser le lien fondamental que nous avons avec lui : la respiration. Ce lien permet de trouver un moyen d’échange avec lui, apprendre à parler sa langue et profiter de son enseignement au quotidien, dans chaque instant de sa vie.